Insensibilité à la douleur et automutilation des pattes

Aller en bas

Insensibilité à la douleur et automutilation des pattes

Message  Invité le Jeu 27 Juin - 19:06

http://dog-genetics.genouest.org/index.php?option=com_content&view=article&id=15&Itemid=25&lang=fr

Les signes cliniques de ce syndrome apparaissent entre 3 mois et demi et un an. Le principal symptôme se définit par une insensibilité à la douleur au niveau des pattes, qui peut parfois passer inaperçue auprès des propriétaires. Les chiens atteints peuvent se lécher et se mordiller les doigts, allant parfois jusqu’à se mutiler gravement les extrémités des pattes, faisant apparaître des ulcères qui ensuite se surinfectent. Dans les cas les plus graves, cela aboutit à des auto-amputations des griffes, des doigts et des coussinets. Une ou plusieurs pattes peuvent être atteintes. Les chiens concernés marchent normalement et sans manifester de signe de douleur, de boiterie ou d’ataxie au niveau du membre atteint. Ce syndrome de mutilation acrale pourrait se rapprocher de certaines neuropathies héréditaires sensitives et autonomes humaines (HSAN).

Plusieurs races de chiens de chasse sont concernées par ce syndrome : l'affection a été décrite chez l’Epagneul Français, le Braque Allemand, le Pointer Anglais et l’English Springer Spaniel, dans différents pays d'Europe et du Monde. D’autres races peuvent présentées ce même type de syndrome comme le Pinscher miniature…

L'hypothèse actuelle est celle d'une base génétique avec une transmission autosomique récessive. Pour confirmer cette hypothèse et identifier les bases génétiques de cette affection, nous recherchons des prélèvements sanguins de chiens atteints et de leurs apparentés sains ou atteints de façon à en extraire l’ADN. La stratégie de recherche des causes génétiques consiste à comparer les génomes (ensemble des 38 chromosomes + XY) d’un grand nombre de chiens atteints et sains d’une même race pour identifier la ou les région(s) chromosomique(s) contenant le ou les gènes impliqué(s) dans le développement du syndrome. La dernière étape correspond à la validation de la mutation dans la race étudiée, voire dans des races proches phylogénétiquement.

Pour participer à ce projet de recherche, veuillez nous faire parvenir :

- un prélèvement sanguin sur tube EDTA,

- la copie du pedigree ainsi qu’une photo de votre chien (lésions)

- le questionnaire clinique complété.

Si vous possédez un chien atteint, contactez nous pour connaître la nature des prélèvements supplémentaires à effectuer, soit par téléphone au 02 23 23 45 09 ou par mail cani-dna@univ-rennes1.fr. Nous rappelons que les données recueillies au CNRS restent confidentielles.

Ces travaux de recherches sont effectués à Rennes, en étroite collaboration avec l'équipe du docteur Manon Paradis au Canada, et avec l’aide du Dr Alix Pommier, en collaboration avec les vétérinaires spécialistes en dermatologie, les Drs. Eric Guaguère, Pascal Prélaud, Marie-Christine Cadiergues, Didier Pin, et avec le concours d’autres vétérinaires praticiens, éleveurs et propriétaires. Le projet est financé par le CNRS, le programme européen LUPA (FP7-LUPA, GA-201370 et par the Companion Animal Health Fund via Manon Paradis et les clubs français et canadien de l’Epagneul Français.

Pour plus d’informations, vous pouvez consulter l’article suivant :

Paradis, M., De Jaham C., Page N., Sauve F., and Helie P. (2005). Acral mutilation and analgesia in 13 French spaniels. Vet Dermatol. 16(2): p. 87-93

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Insensibilité à la douleur et automutilation des pattes

Message  chrystaub le Jeu 27 Juin - 20:30

Merci super article
avatar
chrystaub

Messages : 1878
Date d'inscription : 12/12/2011
Age : 45
Localisation : bouc bel air

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum