Quand le fils veut imiter le père

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Invité le Mar 17 Jan - 12:56




Par Le National
© Roger-Luc Chayer / Le National


La propreté chez le chien

Apprendre au chien à être propre, c'est à dire à respecter l'hygiène de l'environnement humain dans lequel il vit, est une nécessité. C'est aussi un cas particulier de l'apprentissage de l'interdiction.

On n'apprend pas au chien à être propre.

Cela semble un paradoxe avec ce que je viens de dire. Ce n'est qu'un paradoxe apparent. Le chien est propre au sens canin du terme lorsqu'il ne salit pas les lieux de couchage, de repas et de boisson. Généralement il respecte aussi les aires de jeu, mais ce n'est pas obligatoire. Si votre chien urine dans son panier, à côté ou dans sa gamelle, dans son eau de boisson, consultez un(e) vétérinaire comportementaliste. Un diagnostic et un traitement sont impératifs.

Les techniques décrites ci-dessous sont efficaces pour un chien propre au sens canin du terme.



Ëtre propre, c'est quoi ?

Dans la représentation populaire, un chien est propre lorsqu'il respecte l'environnement humain, c'est à dire lorsqu'il ne salit pas l'appartement ou la maison.



Ne pas uriner sur le tapis !

La technique d'éducation utilisant correction du comportement qui provoque des nuisances et récompense du comportement adéquat est efficace.

L'éducateur corrige le chien au moment même où il urine sur le tapis et il le récompense juste après qu'il ait uriné dans un endroit convenant, sur l'herbe du jardin, sur la plaque d'égout en bord de rue.

Le chien comprendra bien vite quel est son intérêt.

J'ai pris l'exemple du tapis, mais on peut généraliser cela à l'appartement ou à la maison. Le chien ne doit pas uriner dans l'appartement. Il doit uriner à un endroit convenant et convenu, à savoir dehors, ou sur la terrasse si on habite au sixième étage ou si le chien est jeune ou vieux et ne peut retenir ses urines très longtemps.



Ne pas uriner dans la maison !

Les mêmes techniques sont d'application pour le respect de la maison.



Que faire si on est absent quand le chien urine ?

La correction n'est plus possible. Seule la récompense est admise.

De nombreux éducateurs sont bien évidemment fâchés lorsqu'ils rentrent chez eux et voient l'appartement souillé. Ils laissent parfois aller leur colère et crient, se fâchent, punissent le chien. Ou, sachant qu'ils ne peuvent punir, ils serrent les dents, serrent les poings, et marchent de façon rigide en jetant un oeil noir au chien qui se terre dans un coin de pièce ou derrière un fauteuil. Impossible de mentir à un chien ; le langage corporel de l'éducateur trahit son courroux et le chien adopte des postures basses, d'apaisement et de soumission, afin de ne pas subir de punition.

Si le chien dont on a respecté les besoins naturels élémentaires (il est sorti jusqu'à ce qu'il ait vidé vessie et intestin, il a eu l'opportunité d'exercer sa musculature, de promener et de courir) urine en absence du propriétaire, il vaut mieux consulter un(e) vétérinaire comportementaliste afin de déterminer si le chien ne souffre pas d'une pathologie physique (rein, foie, diabète, ) ou comportementale (anxiété, etc.).



Comment apprendre au chiot à être propre ?

La technique est la même que pour un chien adulte. Cependant, il faut être beaucoup plus vigilant parce que le chiot contrôle mal les sphincters de la vessie et du rectum. Il faut donc le sortir beaucoup plus souvent.





Le développement du contrôle des sphincters chez le chiot.

A la naissance, les éliminations urinaires et fécales sont déclenchées par le léchage du périnée (la région anogénitale) par la mère. Les éliminations sont réflexes.

Vers 2 à 3 semaines, elles deviennent spontanées.

Dès 3 semaines, le chiot sort du nid pour éliminer (propreté du nid).

Dès 8 semaines, les lieux d'élimination sont devenus spécifiques et préférentiels, à distance des lieux de couchage et d'alimentation. Cette préférence va se confirmer dans les semaines suivantes. Elle est facilité par la possibilité l'éliminer sur un support absorbant : sable, paille, terre, Il s'agit d'un véritable conditionnement. En effet, vers l'âge de 8 semaines, le chiot associe les lieux et les surfaces avec le comportement excrétoire: désormais la vue ou l'odeur de ces endroits de toilette déclenchent le besoin d'éliminer.

A 15 semaines, cette préférence de substrat et de lieu d'élimination est quasiment définitive.

Le comportement d'élimination est précédé d'une marche le nez au sol à la recherche des odeurs des éliminations précédentes; la découverte des odeurs active le réflexe d'élimination.



Évolution de la séquence d'élimination: du réflexe biologique au conditionnement

De 3 à 5 semaines

Après 4 semaines

Après 8 semaines

Réflexe spontané

Séquence complète

Séquence conditionnée

Pression dans la vessie

Pression dans la vessie

-

Agitation

Agitation

-

-

Déambulation nez au sol

-

-

Découverte d'odeurs d'éliminations

Découverte d'odeurs d'éliminations

Prise de la position accroupie

Prise de la position accroupie

Prise de la position accroupie

Élimination

Élimination

Élimination

Soulagement

Soulagement

Soulagement

Éloignement du lieu des toilettes

Éloignement du lieu des toilettes

Éloignement du lieu des toilettes

Retour au nid, jeux, etc.

Retour au nid, jeux, etc.

Retour au nid, jeux, etc.





Combien de temps un chiot peut-il se contrôler ?

Le chiot élimine toutes les heures en journée et toutes les 3-4 heures durant la nuit. S'il ne dispose pas de beaucoup d'espace et ne peut pas retrouver un lieu d'élimination adéquat, le chiot de plus de 4 à 5 semaines va tenter de contrôler ses sphincters et il va se "retenir" pour ne pas souiller les lieux de couchage.

C'est donc déjà chez l'éleveur que se développe la préférence pour le substrat et le lieu d'élimination. Lors d'une acquisition à l'âge de 7-8 semaines, c'est chez l'acquéreur que ces choix vont se confirmer.



Exiger une propreté impeccable.

Comment va-t-on procéder pour apprendre au chiot à ne pas éliminer dans la maison?

Voici la procédure la plus aisée.

1- Déterminer un ou plusieurs lieux adéquats d'élimination, à distance (un mètre minimum) des lieux de couchage et d'alimentation; les toilettes du chiot doivent être aisément accessibles.

2- Choisir un substrat convenable et absorbant; et pourquoi pas un grand bac à litière (comme on le fait pour les chats, mais adapté à la taille du chiot).

3- Limiter l'espace disponible pour le chiot laissé sans surveillance; l'espace disponible sera le lieu de couchage, le lieu d'alimentation et les toilettes.

4- Quand le chiot est sous l'oeil vig‚lant des propriétaires, observer le comportement de recherche du lieu de toilettes et, au moindre signe suspect, y emporter le chiot. Récompenser après qu'il y ait éliminé.

5- Si le chiot élimine dans un lieu inconvenant, stopper l'élimination en portant le chiot et en le conduisant à ses "toilettes". Inutile de se fâcher. La colère n'est pas éducative.

6- Dès l'âge de 8 semaines, et malgré l'utilisation de toilettes à la maison, le chiot doit apprendre à utiliser les caniveaux, la terre ou l'herbe des jardins, ... Cet apprentissage doit être effectué avant l'âge de 15 semaines.

7- Sortez-le la nuit une ou deux fois pendant quelques semaines. Ne demandez pas au chiot de se retenir plus de six heures d'affilée.

8- Sortez-le toujours par le même accès, la même porte. Ne le sortez pour jouer et se promener qu'après avoir éliminé, sinon il demanderait constamment à sortir pour toutes sortes de raisons.

9- Ne l'encouragez pas à aboyer pour demander à sortir: l'aboiement n'est pas fiable et peut conduire à d'autres habitudes indésirables. Le chiot qui doit sortir va se mettre devant la porte (toujours la même, conservez le rituel) et gémira, miaulera, en grattant de la patte antérieure. Encouragez ce comportement en le récompensant.



La technique est simple et efficace. On peut l'utiliser autant en appartement qu'en maison avec jardin. Elle permet d'éviter les drames de la malpropreté, source d'insatisfactions et de rejet du chiot.



Que se passe-t-il si on fournit au chiot des papiers journaux pour éliminer?

Les papiers journaux sont peu absorbants; ils laissent filtrer des odeurs et des salissures sur le sol qui s'en imprègne. Le chiot se conditionne au lieu de toilettes et chaque fois qu'il y passe, l'odeur active le réflexe d'excrétion.

Une fois passé l'âge de 15 semaines et malgré l'enlèvement des journaux et les tentatives d'apprentissage pour le faire éliminer dehors, le chiot se "retient" tant que possible, malgré des heures de promenade, pour se "soulager" à la maison. Les propriétaires ont tout simplement conditionné le chien, bien involontairement, à utiliser des "toilettes" dans la maison. Et le chien s'y tient!

Si le chiot ne peut pas être sorti fréquemment, on peut lui apprendre à éliminer sur des journaux. Voici la procédure la plus simple:

1- Empilez des feuilles de journal sur un plastique ou dans une petite caisse basse pour en faire le lieux des toilettes du chiot.

2- La pile de journaux (désormais ses toilettes) doit être située à distance de la couche et de l'endroit où le chien mange.

3- Entraînez le chiot à éliminer sur les journaux de la même façon que vous l'auriez fait pour des toilettes situées à l'extérieur.

4- Quand vous changez les feuilles de papier journal, celles du dessous doivent être placées au-dessus des nouvelles pour évoquer, par l'odeur des phéromones, la réitération de éliminations.

5- Ne lui permettez l'accès à toute la maison que lorsqu'il élimine sans faute sur les journaux et faites-le progressivement.

6- Les papiers peuvent être déplacés graduellement vers la porte et déposés à l'extérieur pour habituer le chien à éliminer dehors, par approximations successives.

Cette manière de faire vous permet peut-être de dormir la nuit mais ralentit l'apprentissage de la propreté.



Garder le chiot dans sa chambre active-t-il l'apprentissage de la propreté?
C'est exact.

Cela permet

1. de limiter l'espace disponible pour le chiot

2. de l'entendre gémir la nuit lorsque lui vient le besoin d'excréter, ce qui nécessite de se lever et de le conduire à ses "toilettes".



Combien de fois faut-il sortir le chiot pour qu'il puisse "faire ses besoins"?

Vers l'âge de 8 semaines, il faut compter en moyenne, une sortie toutes les heures en journée. Ceci signifie que l'on sortira le chiot aux réveils, après les jeux, après les repas, et aussi quand il se met à rechercher son coin de toilette, en reniflant incessamment par terre.

Les capacités de rétention de la vessie d'un chiot ne dépassent pas une heure à l'âge de 8 semaines. La nuit cependant, il est capable de "se retenir" deux à trois heures.



A quel âge un chiot est-il propre ?

La majorité des chiots sont propres entre 3 et 4 mois. Certains mettent plus de temps que d'autres et il faut des conseils individualisés et des médications pour que certains jeunes chiens arrivent enfin à être propres vers l'âge d'un an. Quelques cas plus rares ne sont finalement respectueux de l'appartement qu'aux environ de dix-huit mois.



La propreté du chien âgé, un problème ?

Le chien âgé perd progressivement le contrôle de ses sphincters. Il doit uriner et déféquer dans l'urgence.

De plus, l'arthrose, la douleur articulaire, ne l'incitent guère à se déplacer loin pour éliminer.

Enfin, les problèmes de foie, de rein, et autres organes nobles, entraînent une augmentation de la quantité des urines (et des quantités de boisson).

Le chien âgé élimine de grosses quantités à de courtes distances de son lieu de repos, de repas ou d'activités.

Il faut donc gérer l'espace afin qu'il puisse garder la maison propre. Il convient de le sortir plus souvent qu'un chien adulte, mais tout de même pas aussi souvent qu'un jeune chiot. Interpellez votre vétérinaire afin de déterminer les pathologies physiques cachées de votre vieux chien.

Enfin, le vieux chien peut souffrir de dépression et de confusion, ces deux problématiques q'accompagnant d'une perte des apprentissages acquis durant l'enfance et la vie entière et d'une recrudescence de malpropreté. Une fois traité à l'aide d'une médication adéquates (sélégiline - parlez en avec votre vétérinaire), il faut refaire un apprentissage à la propreté avec les techniques décrites dans ce chapitre.



Conclusions.

La malpropreté est une nuisance qui fait grandement souffrir l'environnement humain de certains chiens. Les techniques efficaces existent, qu'elles soient médicales ou éducatives. Il ne faut pas s'en priver, pour le bien-être de tout le monde, chiens et humains.

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  cynthia et marc le Mar 17 Jan - 12:59

Dès fois,on est bien une bonne demi-heure dehors voir plus et 5min après être rentré dans la maison,"Vlan" un pipi!!! donc on l'isole dans une autre pièce avec quelqu'un de la famille pour l'occuper et on ramasse ^^
avatar
cynthia et marc
The Oaks
The Oaks

Messages : 182
Date d'inscription : 07/12/2011
Localisation : Ici!! Là!!!Tout près, pas très loin...^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Invité le Mar 17 Jan - 13:02

l'idéal (mais ça peut durer longtemps Very Happy ) serai de rester dehors avec le chiot jusqu'à ce qu'il ai fait ses besoins, de le féliciter chaudement, et de le rentrer à ce moment là

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Invité le Mar 17 Jan - 13:05

et le top c'est de faire ça l'hiver quand il fait bien froid, comme ça quand il a pigé que tu surveilles et que tant qu'il n'a rien fait il ne rentre pas, il s'active la nouille à vite faire un ptit pipi pour retourner au chaud lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  cynthia et marc le Mar 17 Jan - 13:13

Je te rassure !!! Monsieur ,si la température est négative et que le soleil ne brille pas, il ne passe même pas le seuil de la porte,au grand maximum il pose son "popotin" sur le paillasson il regarde au loin..pas plus !!!

Je ne sais pas si c'est une bonne solution de le porter et de lui poser les quatre pattes sur l'herbe blanche(glaglagla^^)
avatar
cynthia et marc
The Oaks
The Oaks

Messages : 182
Date d'inscription : 07/12/2011
Localisation : Ici!! Là!!!Tout près, pas très loin...^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Invité le Mar 17 Jan - 13:20

il est peut-être encore petit pour supporter le grand froid, mais d'ici un mois je pense qu'il ne faudra plus hésiter les titi sont frileux et si on leur laisse le choix il ne veulent pas sortir quand il pleut ou qu'il fait froid. Chacun sa façon de faire, perso quand je dis dehors c'est dehors, qu'il fasse froid, qu'il vente ou qu'il pleuve. J'ai déjà testé, et si je laisse faire les filles ne sortent pas avant d'aller au lit par exemple (et oui pas agréable le soir Very Happy ) et du coup à chaque fois pipi et caca dedans!! donc pas le choix, et du coup plus d'accident, et en plus il faut voir le fait qu'ils fassent leur poil d'hiver, je ne trouve pas ça bon de laisser un chien tout le temps dedans car du coup il craint beaucoup plus le froid et c'est un cercle vicieux...mes titi passent en moyenne 6-7heures dehors (en fonction du temps quand même) et ils ne sont plus frileux.
Chacun sa façon de faire comme il le sent au mieux Wink

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  cynthia et marc le Mar 17 Jan - 13:28

Je suis d'accord avec toi d'ici un ou deux mois ça sera bon mais là c'est encore un BBchou de 4 mois qui grelotte à mort le matin une fois dehors(à moins qu'il se foute de ma gueule le p'tit malin et qu'il fasse du "cinoche"!!) donc je n’insiste pas
avatar
cynthia et marc
The Oaks
The Oaks

Messages : 182
Date d'inscription : 07/12/2011
Localisation : Ici!! Là!!!Tout près, pas très loin...^^

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Invité le Mar 17 Jan - 13:30


Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  joanna le Mar 17 Jan - 14:57

il faut parfois un peu les pousser dans leurs retranchements heinnn c'est pas des chochottes
pareil quand il pleut, au début Gzena quand elle avait les pattes mouillées, elle s'asseyait et attendait qu'on rentre !!!

mais bon faut les booster un peu c'est pr leur bien mnt quand il pleut, ça les empeche pas de sortir

joanna
The Oaks
The Oaks

Messages : 6490
Date d'inscription : 07/04/2011

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Invité le Mar 17 Jan - 15:54

lol! lol! lol! moi ever la 1ère fois qu'il c'est mis à pleuvoir assez fort j'avoue, elle c'est assise et c'est mise à pleurer lol! lol! lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Invité le Mar 17 Jan - 18:16

lol! lol! lol! chouinouse lol!

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Mademoiselle C le Mar 17 Jan - 19:06

Merci Tess pour cet article sur la propreté du chiot.
J'ai été vigilante toute la journée et j'ai réussit à lui faire stopper 4 popos,
le temps de la porter dans son coin au jardin (elle se retient toujours dès que je la porte) et
elle a tout fait dehors, pareil pour 4 pipis. Je trouve ça super positif!
Effectivement, elle a un peu froid au début car on est en hiver, alors je la pose dans un endroit ensoleillé,
et elle pige vite le truc, elle fait de plus en plus rapidement.
Après je la sors de son coin ( dans mon jardin j'ai fait un mini enclos avec les branches mortes de mes arbres broyés en copeaux
pour faire une espèce de litière, et éviter que le reste du jardin ne soit recouvert de crottes ) et elle court et joue quelques minutes dans le reste du jardin
avant de rentrer au chaud à la maison.
Le plus dur va être de continuer à prendre le temps de la sortir aussi souvent mais si je suis sérieuse je pense qu'effectivement la maligne
va vite chopé le truc !
En plus, Achak (qui un coup fait dans le coin réservé, et un coup en dehors quand j'ai le dos tourné ) vois que je félicite Kimi alors il se radine
pour faire lui aussi dans le bon endroit ! c'est génial !
avatar
Mademoiselle C
The Oaks
The Oaks

Messages : 33
Date d'inscription : 03/01/2012
Localisation : Seine et Marne

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Invité le Mar 17 Jan - 19:11

c'est super tout ça félicitation!! tu à l'air ravie et fière c'est géniale!!! elle est très intelligente la puce

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  ESTY le Mer 18 Jan - 9:19

Tempérament
Bien que chaque individu ait sa propre personnalité, tous les Staffies partagent des traits communs. En raison de son histoire, la race est connue pour son courage ( sa dépend des jours HEIN Suspect ), son intelligence et sa ténacité. Ces qualités, associées à sa gentillesse pour ses maîtres (les enfants en particulier), sa stabilité, son calme en font un chien très adaptable à toutes les situations2. On a pu dire qu'"aucune race n'a autant d'affection pour sa famille" 4 En raison de son affinité pour les enfants, le Staffordshire Bull Terriers est parfois surnommé “Nanny Dog” en Angleterre5. <<<< sa c'est vrai Embarassed
avatar
ESTY
The Oaks
The Oaks

Messages : 618
Date d'inscription : 22/04/2010
Age : 33
Localisation : ALSACE

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Invité le Mer 18 Jan - 10:09

ESTY a écrit:Tempérament
Bien que chaque individu ait sa propre personnalité, tous les Staffies partagent des traits communs. En raison de son histoire, la race est connue pour son courage ( sa dépend des jours HEIN Suspect ), son intelligence et sa ténacité. Ces qualités, associées à sa gentillesse pour ses maîtres (les enfants en particulier), sa stabilité, son calme en font un chien très adaptable à toutes les situations2. On a pu dire qu'"aucune race n'a autant d'affection pour sa famille" 4 En raison de son affinité pour les enfants, le Staffordshire Bull Terriers est parfois surnommé “Nanny Dog” en Angleterre5. <<<< sa c'est vrai Embarassed

cheers cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Christine le Mer 18 Jan - 19:32

Tess a écrit:


Par Le National
©️ Roger-Luc Chayer / Le National


La propreté chez le chien

Apprendre au chien à être propre, c'est à dire à respecter l'hygiène de l'environnement humain dans lequel il vit, est une nécessité. C'est aussi un cas particulier de l'apprentissage de l'interdiction.

On n'apprend pas au chien à être propre.

Cela semble un paradoxe avec ce que je viens de dire. Ce n'est qu'un paradoxe apparent. Le chien est propre au sens canin du terme lorsqu'il ne salit pas les lieux de couchage, de repas et de boisson. Généralement il respecte aussi les aires de jeu, mais ce n'est pas obligatoire. Si votre chien urine dans son panier, à côté ou dans sa gamelle, dans son eau de boisson, consultez un(e) vétérinaire comportementaliste. Un diagnostic et un traitement sont impératifs.

Les techniques décrites ci-dessous sont efficaces pour un chien propre au sens canin du terme.



Ëtre propre, c'est quoi ?

Dans la représentation populaire, un chien est propre lorsqu'il respecte l'environnement humain, c'est à dire lorsqu'il ne salit pas l'appartement ou la maison.



Ne pas uriner sur le tapis !

La technique d'éducation utilisant correction du comportement qui provoque des nuisances et récompense du comportement adéquat est efficace.

L'éducateur corrige le chien au moment même où il urine sur le tapis et il le récompense juste après qu'il ait uriné dans un endroit convenant, sur l'herbe du jardin, sur la plaque d'égout en bord de rue.

Le chien comprendra bien vite quel est son intérêt.

J'ai pris l'exemple du tapis, mais on peut généraliser cela à l'appartement ou à la maison. Le chien ne doit pas uriner dans l'appartement. Il doit uriner à un endroit convenant et convenu, à savoir dehors, ou sur la terrasse si on habite au sixième étage ou si le chien est jeune ou vieux et ne peut retenir ses urines très longtemps.



Ne pas uriner dans la maison !

Les mêmes techniques sont d'application pour le respect de la maison.



Que faire si on est absent quand le chien urine ?

La correction n'est plus possible. Seule la récompense est admise.

De nombreux éducateurs sont bien évidemment fâchés lorsqu'ils rentrent chez eux et voient l'appartement souillé. Ils laissent parfois aller leur colère et crient, se fâchent, punissent le chien. Ou, sachant qu'ils ne peuvent punir, ils serrent les dents, serrent les poings, et marchent de façon rigide en jetant un oeil noir au chien qui se terre dans un coin de pièce ou derrière un fauteuil. Impossible de mentir à un chien ; le langage corporel de l'éducateur trahit son courroux et le chien adopte des postures basses, d'apaisement et de soumission, afin de ne pas subir de punition.

Si le chien dont on a respecté les besoins naturels élémentaires (il est sorti jusqu'à ce qu'il ait vidé vessie et intestin, il a eu l'opportunité d'exercer sa musculature, de promener et de courir) urine en absence du propriétaire, il vaut mieux consulter un(e) vétérinaire comportementaliste afin de déterminer si le chien ne souffre pas d'une pathologie physique (rein, foie, diabète, ) ou comportementale (anxiété, etc.).



Comment apprendre au chiot à être propre ?

La technique est la même que pour un chien adulte. Cependant, il faut être beaucoup plus vigilant parce que le chiot contrôle mal les sphincters de la vessie et du rectum. Il faut donc le sortir beaucoup plus souvent.





Le développement du contrôle des sphincters chez le chiot.

A la naissance, les éliminations urinaires et fécales sont déclenchées par le léchage du périnée (la région anogénitale) par la mère. Les éliminations sont réflexes.

Vers 2 à 3 semaines, elles deviennent spontanées.

Dès 3 semaines, le chiot sort du nid pour éliminer (propreté du nid).

Dès 8 semaines, les lieux d'élimination sont devenus spécifiques et préférentiels, à distance des lieux de couchage et d'alimentation. Cette préférence va se confirmer dans les semaines suivantes. Elle est facilité par la possibilité l'éliminer sur un support absorbant : sable, paille, terre, Il s'agit d'un véritable conditionnement. En effet, vers l'âge de 8 semaines, le chiot associe les lieux et les surfaces avec le comportement excrétoire: désormais la vue ou l'odeur de ces endroits de toilette déclenchent le besoin d'éliminer.

A 15 semaines, cette préférence de substrat et de lieu d'élimination est quasiment définitive.

Le comportement d'élimination est précédé d'une marche le nez au sol à la recherche des odeurs des éliminations précédentes; la découverte des odeurs active le réflexe d'élimination.



Évolution de la séquence d'élimination: du réflexe biologique au conditionnement

De 3 à 5 semaines

Après 4 semaines

Après 8 semaines

Réflexe spontané

Séquence complète

Séquence conditionnée

Pression dans la vessie

Pression dans la vessie

-

Agitation

Agitation

-

-

Déambulation nez au sol

-

-

Découverte d'odeurs d'éliminations

Découverte d'odeurs d'éliminations

Prise de la position accroupie

Prise de la position accroupie

Prise de la position accroupie

Élimination

Élimination

Élimination

Soulagement

Soulagement

Soulagement

Éloignement du lieu des toilettes

Éloignement du lieu des toilettes

Éloignement du lieu des toilettes

Retour au nid, jeux, etc.

Retour au nid, jeux, etc.

Retour au nid, jeux, etc.





Combien de temps un chiot peut-il se contrôler ?

Le chiot élimine toutes les heures en journée et toutes les 3-4 heures durant la nuit. S'il ne dispose pas de beaucoup d'espace et ne peut pas retrouver un lieu d'élimination adéquat, le chiot de plus de 4 à 5 semaines va tenter de contrôler ses sphincters et il va se "retenir" pour ne pas souiller les lieux de couchage.

C'est donc déjà chez l'éleveur que se développe la préférence pour le substrat et le lieu d'élimination. Lors d'une acquisition à l'âge de 7-8 semaines, c'est chez l'acquéreur que ces choix vont se confirmer.



Exiger une propreté impeccable.

Comment va-t-on procéder pour apprendre au chiot à ne pas éliminer dans la maison?

Voici la procédure la plus aisée.

1- Déterminer un ou plusieurs lieux adéquats d'élimination, à distance (un mètre minimum) des lieux de couchage et d'alimentation; les toilettes du chiot doivent être aisément accessibles.

2- Choisir un substrat convenable et absorbant; et pourquoi pas un grand bac à litière (comme on le fait pour les chats, mais adapté à la taille du chiot).

3- Limiter l'espace disponible pour le chiot laissé sans surveillance; l'espace disponible sera le lieu de couchage, le lieu d'alimentation et les toilettes.

4- Quand le chiot est sous l'oeil vig‚lant des propriétaires, observer le comportement de recherche du lieu de toilettes et, au moindre signe suspect, y emporter le chiot. Récompenser après qu'il y ait éliminé.

5- Si le chiot élimine dans un lieu inconvenant, stopper l'élimination en portant le chiot et en le conduisant à ses "toilettes". Inutile de se fâcher. La colère n'est pas éducative.

6- Dès l'âge de 8 semaines, et malgré l'utilisation de toilettes à la maison, le chiot doit apprendre à utiliser les caniveaux, la terre ou l'herbe des jardins, ... Cet apprentissage doit être effectué avant l'âge de 15 semaines.

7- Sortez-le la nuit une ou deux fois pendant quelques semaines. Ne demandez pas au chiot de se retenir plus de six heures d'affilée.

8- Sortez-le toujours par le même accès, la même porte. Ne le sortez pour jouer et se promener qu'après avoir éliminé, sinon il demanderait constamment à sortir pour toutes sortes de raisons.

9- Ne l'encouragez pas à aboyer pour demander à sortir: l'aboiement n'est pas fiable et peut conduire à d'autres habitudes indésirables. Le chiot qui doit sortir va se mettre devant la porte (toujours la même, conservez le rituel) et gémira, miaulera, en grattant de la patte antérieure. Encouragez ce comportement en le récompensant.



La technique est simple et efficace. On peut l'utiliser autant en appartement qu'en maison avec jardin. Elle permet d'éviter les drames de la malpropreté, source d'insatisfactions et de rejet du chiot.



Que se passe-t-il si on fournit au chiot des papiers journaux pour éliminer?

Les papiers journaux sont peu absorbants; ils laissent filtrer des odeurs et des salissures sur le sol qui s'en imprègne. Le chiot se conditionne au lieu de toilettes et chaque fois qu'il y passe, l'odeur active le réflexe d'excrétion.

Une fois passé l'âge de 15 semaines et malgré l'enlèvement des journaux et les tentatives d'apprentissage pour le faire éliminer dehors, le chiot se "retient" tant que possible, malgré des heures de promenade, pour se "soulager" à la maison. Les propriétaires ont tout simplement conditionné le chien, bien involontairement, à utiliser des "toilettes" dans la maison. Et le chien s'y tient!

Si le chiot ne peut pas être sorti fréquemment, on peut lui apprendre à éliminer sur des journaux. Voici la procédure la plus simple:

1- Empilez des feuilles de journal sur un plastique ou dans une petite caisse basse pour en faire le lieux des toilettes du chiot.

2- La pile de journaux (désormais ses toilettes) doit être située à distance de la couche et de l'endroit où le chien mange.

3- Entraînez le chiot à éliminer sur les journaux de la même façon que vous l'auriez fait pour des toilettes situées à l'extérieur.

4- Quand vous changez les feuilles de papier journal, celles du dessous doivent être placées au-dessus des nouvelles pour évoquer, par l'odeur des phéromones, la réitération de éliminations.

5- Ne lui permettez l'accès à toute la maison que lorsqu'il élimine sans faute sur les journaux et faites-le progressivement.

6- Les papiers peuvent être déplacés graduellement vers la porte et déposés à l'extérieur pour habituer le chien à éliminer dehors, par approximations successives.

Cette manière de faire vous permet peut-être de dormir la nuit mais ralentit l'apprentissage de la propreté.



Garder le chiot dans sa chambre active-t-il l'apprentissage de la propreté?
C'est exact.

Cela permet

1. de limiter l'espace disponible pour le chiot

2. de l'entendre gémir la nuit lorsque lui vient le besoin d'excréter, ce qui nécessite de se lever et de le conduire à ses "toilettes".



Combien de fois faut-il sortir le chiot pour qu'il puisse "faire ses besoins"?

Vers l'âge de 8 semaines, il faut compter en moyenne, une sortie toutes les heures en journée. Ceci signifie que l'on sortira le chiot aux réveils, après les jeux, après les repas, et aussi quand il se met à rechercher son coin de toilette, en reniflant incessamment par terre.

Les capacités de rétention de la vessie d'un chiot ne dépassent pas une heure à l'âge de 8 semaines. La nuit cependant, il est capable de "se retenir" deux à trois heures.



A quel âge un chiot est-il propre ?

La majorité des chiots sont propres entre 3 et 4 mois. Certains mettent plus de temps que d'autres et il faut des conseils individualisés et des médications pour que certains jeunes chiens arrivent enfin à être propres vers l'âge d'un an. Quelques cas plus rares ne sont finalement respectueux de l'appartement qu'aux environ de dix-huit mois.



La propreté du chien âgé, un problème ?

Le chien âgé perd progressivement le contrôle de ses sphincters. Il doit uriner et déféquer dans l'urgence.

De plus, l'arthrose, la douleur articulaire, ne l'incitent guère à se déplacer loin pour éliminer.

Enfin, les problèmes de foie, de rein, et autres organes nobles, entraînent une augmentation de la quantité des urines (et des quantités de boisson).

Le chien âgé élimine de grosses quantités à de courtes distances de son lieu de repos, de repas ou d'activités.

Il faut donc gérer l'espace afin qu'il puisse garder la maison propre. Il convient de le sortir plus souvent qu'un chien adulte, mais tout de même pas aussi souvent qu'un jeune chiot. Interpellez votre vétérinaire afin de déterminer les pathologies physiques cachées de votre vieux chien.

Enfin, le vieux chien peut souffrir de dépression et de confusion, ces deux problématiques q'accompagnant d'une perte des apprentissages acquis durant l'enfance et la vie entière et d'une recrudescence de malpropreté. Une fois traité à l'aide d'une médication adéquates (sélégiline - parlez en avec votre vétérinaire), il faut refaire un apprentissage à la propreté avec les techniques décrites dans ce chapitre.



Conclusions.

La malpropreté est une nuisance qui fait grandement souffrir l'environnement humain de certains chiens. Les techniques efficaces existent, qu'elles soient médicales ou éducatives. Il ne faut pas s'en priver, pour le bien-être de tout le monde, chiens et humains.

Very Happy

_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé - Voltaire
Nos livres : http://www.lulu.com/spotlight/theoaks

Nos Magazines :
http://www.etsy.com/shop/FaiiryLight?section_id=11851671
http://www.celticoak-chiens-de-france.com
avatar
Christine
Admin

Messages : 27917
Date d'inscription : 06/11/2008
Age : 47
Localisation : Plus tu t'en fout, plus tu seras heureux !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.celticoak-chiens-de-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Christine le Mer 18 Jan - 19:32

Very Happy Courage Céline Wink

_________________
J'ai décidé d'être heureux parce que c'est bon pour la santé - Voltaire
Nos livres : http://www.lulu.com/spotlight/theoaks

Nos Magazines :
http://www.etsy.com/shop/FaiiryLight?section_id=11851671
http://www.celticoak-chiens-de-france.com
avatar
Christine
Admin

Messages : 27917
Date d'inscription : 06/11/2008
Age : 47
Localisation : Plus tu t'en fout, plus tu seras heureux !

Voir le profil de l'utilisateur http://www.celticoak-chiens-de-france.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Quand le fils veut imiter le père

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum